lundi 26 mars 2007

éducation: ségolène offensive à lille

swisstxt20070209_7514701_3Ségolène Royal est intervenue dimanche matin devant le congrès de l'Unef réuni à Lille depuis jeudi dernier. Ce congrès du centenaire du syndicat étudiant était placé sous le signe des élections présidentielles. En effet, à travers son président (Bruno Julliard), l'Unef voulait interpeller les candidats sur les questions d'Enseignement Supérieur et de jeunesse en général. Ainsi des candidats de gauche (Ségolène Royal, D.Voynet, O.Besancenot, MG.Buffet) et des représentants de partis de droite (UMP et UDF) se sont succédés à la tribune. Notre candidate a su répondre aux interrogations des étudiants en proposant notamment une allocation d'autonomie, une augmentation des moyens pour l'éducation et la recherche. C'est donc sous les applaudissements des étudiants que Ségolène Royal a quitté le congrès. Laurent Wauquiez, représentant de Nicolas Sarkozy, ne pouvait pas en dire autant vendredi en descendant les marches du Grand Palais de Lille.

    Ségolène Royal et le Parti Socialiste veulent réaffirmer l'importance de l'éducation dans notre pays. Ce service public doit garantir la réussite du plus grand nombre. C'est donc dans une perspective d'autonomie des jeunes, de massification et de démocratisation de l'Enseignement Supérieur que le Pacte Présidentiel se place. Les logiques de sélection par l'argent à l'entrée de l'Université, de marchandisation de l'éducation et le saccage du système d'aides sociales aux étudiants doivent cesser.

"La jeunesse n'a pas toujours raison, mais une société qui la méconnaît et qui la frappe a toujours tort" F.Mitterand

Posté par m_redman à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur éducation: ségolène offensive à lille

Nouveau commentaire